Aïssatou Ciss...

Photograph, Senegal

Née au Sénégal, Aïssatou Ciss est une photographe émergente qui vit et travaille entre l'île de Gorée et Dakar. Pour Aïssatou, la photographie a toujours été un moyen de s'exprimer, de raconter une histoire sur ses origines et une histoire sur les gens qui l'entourent. Les thèmes de l'identité, de la transmission et de la résilience sont centraux dans son travail. Elle invite le spectateur à ralentir et à observer les moments de vie de sa terre natale. Son intérêt pour la photographie et la création d'images s'étend également à la télévision et au cinéma. Issue d'une formation juridique, Aïssatou travaille sur les plateaux de tournage depuis 2017.

 

 

En 2017, lors de sa participation aux Rencontres Internationales d'Art Contemporain (RIAC) organisées par Les Ateliers Sahm, à Brazzaville, au Congo, elle découvre la photographie d'art et décide d'y consacrer sa carrière professionnelle. Depuis, Aïssatou Ciss a participé aux 5e et 6e éditions de la rencontre et a exposé aux Ateliers Sahm à Brazzaville et a eu plusieurs expositions collectives internationales en Grèce, en Italie et a été exposée à la Biennale Dak'Art 2018 à Saint-Louis au Sénégal.

  • Instagram
5af0237d-1618-4fdb-994e-c59d0ab124fd.JPG

Tey ak Dëmb, 2020 - 2021

Série de huit photographies d'art

Cette première série photographique de portraits questionne la notion d'hier et d'aujourd'hui pour évoquer les étapes de la vie qui nous constituent depuis l'enfance, le parcours de chaque être pour grandir, vivre ou survivre. La mienne me semble floue et il ne m’en revient des bribes chaotiques. Je me nourris du passé et de mes blessures pour photographier un présent imprégné d’une mélancolie sombre et poétique… ce prétexte me permet d’interroger la place de l’enfant au sein de la famille et de la société.

 

A travers le regard que je porte sur le monde, j’essaye de retrouver mon âme d’enfant pour lier mon héritage à cet avenir en gestation et me souvenir de la résilience dont j’ai dû faire preuve afin de devenir celle que je suis aujourd'hui. Qui suis-je? Qui sommes-nous? Quelle est ma place dans une société patriarcale qui projette sur nous des attentes et des exigences très fortes. Comment se construire en tant que femme dans une société dont les règles et les codes sont dictés par des hommes ? Quel est l’impact sur notre estime de soi? Comment s’aimer quand on ne l'a pas été, comment apprendre à aimer? Quelle relation aux autres peut-on réapprendre à tisser?

 

TAY ak DEMB (du wolof "Hier et Aujourd'hui") questionne le rapport que j'entretiens avec mon passé et invite le spectateur à interroger le sien par la métaphore du drap blanc, symbole du sentiment de paix que je pose sur mon histoire et le monde, comme un fil qui traverse la plupart de mes photographies et initie le dialogue. Cette série est un hommage à mon histoire et à l'histoire de chacun, entre passé et présent…

Le portrait de Ramadane  50_75cm-min.jpg

'Ramadane', Tay ak Demb, 2021

Tirage sur papier fine art

15 éditions

50 x 75 cm